Steve Big Man Clayton -The gentle giant of the blues !

Stev Smiling Clayton

                                                                                   English version >>>>                   

Steve Clayton, né en 1962 à Birmingham (GB) commence à s’intéresser à la musique déjà à l’âge de 10 ans.

Son père lui achète un vieux piano et le petit Steve prend des leçons de piano. Après 5 ans d’études musicales son professeur compose pour lui un blues qu’il doit étudier. Ces rythmes, ces sons sont une révélation pour le jeune Steve, qui – jusqu’alors – ne connaissait que le piano classique. Sa collection de disques augmente très rapidement, il consacre tout son argent de poche à s’acheter des disques de Cow Cow Davenport, Albert Ammons et Memphis Slim. A partir de ce moment-là il n’étudie plus la musique classique, il préfère reproduire ce qu’il entend.

Après sa formation scolaire il joue dans plusieurs groupes de blues et peut y parfaire ses talents. Peu de temps après on le surnomme  « The Ivory Maradona » ou « The Big Man of Boogie Woogie » et on lui demande d’accompagner au piano des musiciens légendaires comme Louisiana Red, Shuggy Otis et Carey Bell pendant des tournées en Europe. Il prend part aussi à la production de CD d’autres musiciens. On peut l’entendre entre autres sur le CD d’Otis Grand « He knows the blues » récompensé d’un W.C.Handy Awards.

Son travail au piano l’amène logiquement à apprendre à chanter et finalement à écrire la musique et les textes des morceaux qu’il a composés. Le premier CD « Can’t stop the boogie » composé par lui-même est enregistré en 1991. En 1993, la maison de disques      « Hot Fox » l’envoie à Chicago pour y enregistrer son deuxième album « I got a right » avec les légendes du jazz S. P. Leary et Lester “Mad Dog” Davenport. Cinq enregistrements : “I got to sing these blues“ (1999), “You know what I mean“ (2000), “Dirty Mistreater“ (2004,) “Goin’back to Birmingham“ (2008), “I like it like that” (2011), “Barrelhouse Blues & Boogie Woogie Piano” et “Homecoming” en 2014.

Nommé « meilleur pianiste » en Angleterre par le « British Blues Connection » dans les années 1995, 1996, 1998, il s’installe en Allemagne en 1998 où il lui faut peu de temps pour être remarqué. En 2001, il reçoit le prix « Kupferle » de la région du sud de l’Allemagne et en 2015 le prix « German Boogie Woogie Award Pinetops ».

Cela fait maintenant plus de 30 ans qu’il chante et joue parmi les grands. Il a transformé  le style traditionnel en lui donnant une note très personnelle.

TOUR DATES